Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-12-13T13:34:18+01:00

A quelques pas de Noël

Publié par Emma Scott

A l'heure du décompte, alors que la moitié des cases du calendrier de l'Avent ont été ouvertes, reste à vérifier si tout est prêt ! Les guirlandes sont accrochées, les rues illuminées, la tenue en passe d'être choisie, ...

Un régime d'avant-fêtes de fin d'année s'impose - je me souviens encore de la crise de foie de l'an passé, où je n'avais pourtant pas vraiment abuser, me semblait-il...

Donc fruits, potages, et quand même un ou deux chocolat(s) - parce que les fêtes de fin d'année l'exigent, non ? - et quelques cadeaux pour ceux qu'on aime, juste au cas où le Père-Noël se sente débordé par la population mondiale croissante...

Et vous, fin prêts ou retardataires ?

Voir les commentaires

2014-11-13T08:48:39+01:00

Salon du Livre de Brive (3)

Publié par Emma Scott

Si certains soulignent que sans auteurs, il n'y aurait pas ces nombreuses fêtes, foires, salons du livre, il en est peu pour reconnaître que c'est surtout sans lecteurs que ce serait impossible !

Quelques rencontres entre lecteurs, s'échangeant des bon plans ou des titres de romans, ont jalonné mon parcourt.

Par exemple Séverine, au matin du samedi, l'une des lève-tôt à attendre devant la grille avec tous ses amis passionnés de bande-dessinée... Une lectrice qui quittera le secteur jeunesse pour suivre mes bons conseil quelques fois dans la journée... On s'est d'ailleurs recroisé à la faveur d'une cohue devant un stand, de l'arrivée de l'une de ces "stars" de la littérature, qu'on appréciait toutes deux tellement, autrefois...

Un comparse de conférence dont j'ignore d'ailleurs le nom aussi, tant notre conversation aura tourné autour des protagonistes de la séance, pour en arriver à la vie et ses expériences...

Noël et son épouse, deux grands lecteurs qui ne manquent pas une occasion de venir à ces évènements...

Bref, trop peu de temps et pourtant, cette passion qui redonne vie, espoir, celle qui peut nous priver de sommeil une bonne partie de la nuit - je lis "Chuuut" de Janine Boissard -, qui nous fait appartenir à un groupe distinct, qui nous révèle parfois, nous fait rêver souvent, nous fait pleurer aussi de temps en temps... La littérature !

Ps : Aux bouquinautes, et bouquinovores, aux autres grands lecteurs, aux assoiffés d'histoires, aux morfals de papier de tous poils, de tous horizons, assidus ou d'occasion, aux liseurs de nouvelles comme aux amateurs de poésie... A tous les lecteurs, quoi !

Voir les commentaires

2014-11-12T12:23:22+01:00

Foire du Livre de Brive (2)

Publié par Emma Scott

Soyons honnêtes : si j'ai été tour à tour contente, émue voire même bouleversée, intéressée ou encore impatiente en attendant les rencontres avec les auteurs, il y en a certains que j'apprécie vraiment, mais que je n'ai même pas essayé de rencontrer. Tout d'abord parce que parler avec l'un de ses écrivains préférés, c'est prendre le risque d'être déçu : La voix, celle qui nous parle au travers d'un roman, ne revêt pas cette inflexion nasillarde ; l'homme parait bien plus intéressant au travers de ses écrits - ça arrive ! - ou plus sûrement, il joue les filles de l'air à son stand (alors qu'une foule avide se presse déjà devant les tables) ayant sans doute un peu trop profité de la soirée entre auteurs de la veille - difficile d'être sur le pont à 9h00 quand on s'est couché à l'aube... - des auteur pour qui les salons sont aussi - et n'ont-ils pas raison ? - l'occasion de réseauter* (mais je ne citerai là aucun nom !).

Donc oui ! J'ai partagé un café avec Agnès Martin-Lugant, une auteur porte-étendart de l'auto-édition puisque son excellent roman "Les gens heureux lisent et boivent du café"a été ensuite édité par Lafont, j'ai longuement discuté avec David Foenkinos, prix Renaudot pour "Charlotte", j'ai échangé avec Jean Benguigui qui m'a offert son livre "Un parfum d'orange amer", j'ai parlé aussi un bon moment avec Marie-Odile Asher, lauréate de 8 prix littéraires pour "Pain amer"... Bref, de beaux moments, dont ces lectures seront les souvenirs...

Une belle aventure !

* : Ce mot québecois évoque le concept de réseaux professionnels.

Ps : Clin d'œil à Marion !

Voir les commentaires

2014-11-10T12:44:16+01:00

Foire du Livre de Brive (1)

Publié par Emma Scott

Bon, j'entame une série "Foire du Livre de Brive" !

Parce que, oui, elle dure 3 jours, mais j'y étais pour la première fois et croyez bien que j'ai des choses à dire !!!

Pour commencer, je dois avouer que, malgré la promesse faite à mon époux - qui portait le sac à dos sur le chemin du retour, effectué en train - je n'ai pas ramené "5 ou 6 livres" dans mes bagages, mais plutôt ... 15 ! Ce chiffre est tombé au recomptage ce matin, en triant, rangeant...

A mon corps défendant, j'en offre deux, et l'un des autres m'a été offert par son auteur - Jean Benguigui - donc... ça n'en fait plus que 12...

Un autre qui était sur moi - je me suis précipitée sur "Le potentiel érotique de ma femme", un roman hilarant de David Foenkinos... Donc 11...

"Tu compte comme tu veux, j'en portais quand même 14 !!!" ... Bien sûr, mon cher et tendre époux, vaillant chevalier qui ne s'est pas plaint une fois de sa lourde charge ( bon si, deux ou trois, mais ça n'enlève aucun mérite à son courage ! ) a raison ! Qu'aurais-je fait sans lui ? - comprenez bien que la prochaine fois, je doute qu'il parte vers ce qui semble un paradis à mes yeux avec la même confiance aveugle en moi...

Ps : A lui !!!

Ps2 : A Edouard Brasey, Agnès Martin-Lugand, Clara Dupont-Monod, Marion Obry et tant d'autres que j'évoquerai dans la semaine...

Voir les commentaires

2014-11-03T09:03:17+01:00

Qui l'eut cru ?

Publié par Emma Scott

Samedi soir, je recevais un couple d'amis à diner. Au coup d'interphone, tout était prêt : mon époux avait mis la table, le plat finissait de cuire au four... Parfait !

Après l'apéritif léger, nous allons nous installer à table. Je propose un peu de salade et du jambon fumé pour accompagner mon gratin dauphinois - le traumatisme du copain végétarien...

Jusque là, pas d'impair...

Après tout, je maitrise ce plat - le seul que je maitrise vraiment avec la quiche au fromage et... la salade de riz ! - je l'ai bien préparé, le ménage est fait... Lorsque je m'apprête à sortir le plat de céramique du four, mon mari m'interrompt : "le plat est lourd, je le prends !"

Mais non, je discute, je peux me débrouiller....

Vous sentez la chute ? Le plat explosé à terre, le repas fichu, un grand éclat de rire...

J'aurais mieux aimé !!!

Non, malgré une re-cuisson micro-ondes, une re-cuisson four traditionnelle, le repas n'a pas cuit... jamais... mais il a fini par bruler !!! Une longue heure de cuisson pourtant...

Heureusement en ce jour férié, on avait une pizza surgelée, un dessert et surtout... plein de bonbons !!!

Une soirée que je n'oublierai pas, même si la bonne humeur était de la partie, ouf !

Ps : A Antoine et Aline, qui aiment les pizzas ;)

Ps2 : Bon, je crois que je ne referai pas de gratin dauphinois de sitôt...

Ps3 : Les amis parlaient de réclamer des sorts aux enfants les soirs d'Halloween, plutôt que de leur donner des bonbons... Chez moi, ils auront eu les deux !!!

Ps4 : Bon, une recette de moins à ma carte...

Ps5 : Parce que je viens fanfaronner dès que je réussis quelque chose, je vous devais bien la vérité de ce désastre... ;)

Voir les commentaires

2014-10-28T11:16:23+01:00

Farce ou friandise ?

Publié par Emma Scott

Si certaines traditions sont bien ancrées, d'autres importées d'outre-Manche, ou d'outre-Atlantique selon les histoires, ne tiennent pas. Ainsi, la ribambelle d'enfants costumés qui courent les maisons cherchant pitance pour vous épargner - tout se paie, de nos jours ! - ne trouveront peut-être pas de bonbons. Entre les mesquins qui proposent une boîte de harengs, ceux qui laissent porte close même si les assaillants tambourinent une demi-heure, les aigris, qui constatent avec amertume que de leur temps, les parents ne faisaient pas quémander des sucreries au voisinage qui est dérangé, les enfants, et la sorcellerie toute entière , ont la vie dure.

N'en déplaise aux adultes qui ne jouent pas le jeu, j'ai une dizaine de paquets de bonbons, plus une grosse boite !

Prête pour un assaut !

Prête à échanger quelques treats pour m'épargner d'un trick...

Bon, jamais personne ne sonne... Mais je joue le jeu !!!

ps : A tous les gourmands - et aux parents qui les accompagnent !!!

Ps2 : A Marion !

Ps3 : A Carole, et ses gnomes !!!

Voir les commentaires

2014-10-24T08:32:33+02:00

On reprend les mêmes...

Publié par Emma Scott

... et on recommence !

Si j'ai été un peu absente ces derniers temps, c'est que suite à un super week-end prolongé entre amis, j'ai pris l'indispensable décision de réécrire mon roman.

Comprenez-moi bien. Je sentais, depuis un moment déjà, un problème dans cette histoire, Quelque chose de bancal... J'ai changé le nom de l'un des protagonistes - qui ne pouvait pas conserver un prénom qui ne lui allait pas ! - mais ça ne collait toujours pas.

Alors, j'ai pris la décision !

Je réécris mon roman sous un autre angle, pour enfin parler de sujets tout juste abordés dans la version précédente.

De la page 140 à laquelle j'étais il y a quelques jours, à quelques pages de la fin de mon roman - hors corrections - il ne reste rien. Alors qu'une équipe de correctrices enthousiastes attend le manuscrit, je reprends tout pour véritablement transmettre un message qui - au moins pour moi - soit clair. Au bas de la page que je relisais hier soir après mon labeur, ce numéro : 2

Aie !

Tout ça pour... ne pas parler pour ne rien dire !

Bon, j'y retourne, bon week-end !!!

PS : A Marie-Josée, Marion, Soline !

PS2 : A Vincent !

Voir les commentaires

2014-10-16T16:48:14+02:00

Polémique (3)

Publié par Emma Scott

S'il est un sujet polémique, c'est, comme l'a dernièrement soulevé Marion dans un commentaire ici-même, c'est bien celui du droit d'auteur. "Beaucoup d'appelés, peu d'élus" pour s'engager dans une maison d'édition à compte d'éditeur.

Aujourd'hui, si l'on cherche l'Auteur, c'est sur la toile qu'il faut se rendre. Grande visibilité, liberté, l'Auteur refuse désormais le carcan de l'édition classique, depuis qu'elle-même ne mise plus sur un auteur mais sur le livre qu'il présente, sans envisager le "demain" ! Or un auteur évolue !

A l'image des patrons qui cherchent de jeunes collaborateurs AVEC expérience, la Maison d'Edition parie sur les écrivains qui sortent un livre chaque année depuis vingt ans...

Mais le net est là, et offre au jeune auteur une visibilité qu'aucun éditeur ne peut lui promettre. Pour sûr, c'est du travail mais en s'appuyant sur des exemple comme Agnès Martin Lugand, autoéditée qui après de mirifiques ventes a accepté un contrat chez Michel Lafon pour "Les gens heureux lisent et boivent du café", l'espoir est permis !

Rébellion de l'auteur, ou désir de liberté ?

Peut-être aussi les écrivains voient-ils l'essor de la liseuse, et trouvent leurs lecteurs, que les grandes maisons d'édition rechignent encore à satisfaire - avec des livres numériques bien trop chers...

A suivre...

Ps : A Marion !!!

Voir les commentaires

2014-10-14T12:38:29+02:00

L'auberge espagnole...

Publié par Emma Scott

Depuis un mois que nous accueillons un ami, je dois reconnaître que la notion de programme concernant nos soirées est un peu chamboulée. Je me retrouve à devoir prévoir un repas pour plusieurs quelques heures avant, au lieu dès quelques jours dont je disposais encore récemment pour me pencher sur des recettes culinaires.

Les amis vont et viennent, les rires fusent, les parties de baby-foot s'enchaînent, mais la période froide qui s'annonce demande un peu plus de préparation.

Et depuis le redémarrage de l'écriture pour moi, je peine à mener tout ça de front... Faut dire, quelle idée d'avoir cessé les soirées pizzas pour convoquer l'amitié en passant les pieds sous la table ?

Bon, je dois reconnaître à mes chers copains une adaptabilité à toute épreuve... Et nul n'a manifesté son étonnement depuis leur reprise - aux soirées pizzas !!!...

Faut dire, c'est pratique, et tellement bon... Non ?

Ps : A Audrey, Vincent mais aussi clin d'œil à Céline !

Ps2 : Heu... Pizza, seulement ça, c'est dissocié comme régime, non ?

Ps3 : A Marion, et à Tamara - que j'attends avec hâte !!!

Voir les commentaires

2014-10-13T11:01:41+02:00

Polémique (2)

Publié par Emma Scott

Quand on parle liseuse, il faut séparer deux points. L'un, confort de lecture ; l'autre, économie du marché.

Pour le confort, il est évident :

  1. L'objet permet de lire un livre de cinq-cents pages avec un même poids qu'un petit, sans la difficulté de maniabilité - vous savez, les cent premières et cent dernières pages...
  2. On peut changer la police et la taille de l'écriture.
  3. Beaucoup de choix sur les sites marchands, même les grands classiques de notre littérature.
  4. Un gain de place - et de poids - évident qui change la vie, notamment en déplacement.
  5. Un côté "nouveau mode de lecture" qui peut séduire les geeks, et attirer les jeunes dans le monde merveilleux de la lecture, qui pouvait jusqu'alors leur sembler désuet.

La facilité du choix, pour ceux qui, comme moi, llisent plusieurs livres en même temps.

Bref, les avantages sont multiples mais...

Mais on ne peut s'empêcher de culpabiliser !

D'abord parce que les droits d'auteur du livre numérique ont encore une part d'ombre assez vaste (le CNL a parlé, mais les éditeurs sont parfois un peu durs d'oreille), ensuite parce que les librairies en ligne abusent de leur monopole ( puisqu'il existe autant de format que de site, chacun ayant donc le monopole des livres sur ses liseuses), et aussi parce que le réseau de distribution (éditeur, imprimeur, libraire) ordinaire est coupé.

Le monde du livre s'effondrera-t-il ?

Franchement, ça m'étonnerait ! Pour ma part, je lis des deux, passant de l'un à l'autre facilement. Je pense que de nouveaux lecteurs peuvent arriver, mais les fervents protecteurs du papier - et les éditeurs, et les libraires ! - ne laisseront pas faire !

Ni moi, d'ailleurs...

Et s'il était simplement en train de changer, s'ouvrant à d'autres modes de lecture ?

Rien à faire, je continuerai à avoir dans mon salon de lourdes bibliothèques chargés des nombreux volumes - que mes amis n'hésitent d'ailleurs pas à m'emprunter !

Et vous ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog